Tops Koupings



Bienvenue sur le forum :3
the history
Qui êtes-vous, qu'avez-vous vécu, que vous est-il arrivé ? Vous n'en savez rien, n'est-ce pas ? C'est normal, personne ne se souvient de ce qu'il s'est passé avant d'arriver à San Fransokyo, cette ville aux voitures volantes, à l'alimentation électrique illimitée, aux robots présents aux quatre coins de rue pour vous aider et toutes les autres choses formidables de cette ville. Mais ne vous en faites pas, vous serez tous bien accueillis. Nous ferons tout notre possible pour que vous soyez bien intégrés.

the news
Nous revêtons SF d'un nouveau thème tout beau tout clair, parce que le changement c'est cool et puis ça change ! Avec cette nouvelle version, nous apportons quelques nouveautés comme, par exemple, des nouveaux lieux, des nouveaux animaux de compagnie, de nouveaux prédéfinis, de nouveaux lieux de RP ... Bref, pleins de nouvelles choses ! Pour découvrir toutes ces nouveautés, nous vous invitons à looker ce sujet et même à donner votre avis à la suite !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar



Je suis arrivé(e) le ... : 18/07/2015
Messages : 8
$ : 7303
MessageSujet: Il fait vraiment trop chaud (feat Night) Ven 6 Nov - 0:27


Dans la rue vide, l'air semblait être pris d'une vie propre, il vibrait tel un serpent près à morde. Tous avaient fuient le soleil de midi derrière des volets fermer. TousNon. Robins Jones était adossé au mur d'un bar. On aurait dit une sorte de cow-boy mexicain s'abritant sous son sombrero. *je crois*, songea-t-il en testant la texture pâteuse et endormis de ses pensées. *je crois que je commence à comprendre ce que ressent un chevalier face à la flamme d'un dragon* il pris délicatement sa cigarette à peine entamé entre deux doigts, la regarda longuement avant de la jeter un peu plus loin. "Désolé ma vieille, mais tu n'en vaux pas la peine." Alors, comme on déplies une vieille chaise rouille par les ans, il se redressa. Puis, toujours dans une lenteur prudent, se retourna et ouvrit la porte du bar non-fumeur.

Le bar était plein d'un silence assourdissant. Le fantôme d'une concertation s'évapora dans l'air.  Robin referma doucement la porte. Une vingtaine  de pupille sombre se fixèrent sur lui. À voir les visages des clients, on aurait dit que le diable lui, même venait d'entrer. Mais Robin était habitué à ce genre de réaction, il n'y pris donc pas garde et s'avança entre les tables.

Le policier avait préférée le zinc aux tables. Au moins il n'avait pas à s'asseoir en face de chaises vide et on n'y faisait toujours des rencontre intéressante. S'appuyant sur le bar, il héla le garçon avant de commander une limonade.

Les minutes passèrent avec la lenteur de la fatalité. Petit a petit, les gens oublièrent cet être sombre adossé au bar. Cela convenait parfaitement à Robin, la rumeur des voix le distrayait et l'empêchait de penser aux affaires sombres de la rubrique "fait divers". Il sortit un cigarette sous l'œil noir du patron : "C'est bon, je ne vais pas l'allumer" et la glissa entre ses lèvres.

Plusieurs personnes entrèrent dans le bars par la suite. Après tout, c'était le dernier coin d'ombre du quartier. Ce n'étaient que des gens banals indignes d'intérêt, mais pour Robin c'était surtout d'honnêtes citoyen qu'il fallait protéger par tous les moyens. Mais, le regard du brun ne pouvait s'empêcher encore et encore sur un point précis. Un jeune garçon d'apparence banale et douce.

Robin détourna son regard pour la einième fois. Il sentait l'oeil accusateur du barman sur lui. Il le prenait sans doute pour un pervers et son apparence n'allait sûrement pas jouer en sa faveur. Malgré tout le brun finit son verre,  se leva et se dirigea vers le jeune homme. Ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre un robot.

Robin attrapa une chaise et la retourna afin de pouvoir se servir du dossier comme accoudoir, puis planta ses orbites sombres dans ceux de l'androïde. "Bonjour, ça ne vous dérange pas que je m'assois ici ? Je m'appelle Robin, enchanter. Je travaille  à la police et vous que faites-vous ?"
A tort ou a raison il avait opter pour une entrée en matière brute. Quelques personnes, semblaient écouter leurs conversations, mais Robin s'en fichait. Tout ce qu'il espérait c'était d'apprendre la fonction de se robot sans éveiller de soupçon et s'il pouvait éviter une émeute, ce serait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il fait vraiment trop chaud (feat Night)
» ça fait vraiment chaud au coeur!
» trop chaud pour réviser
» Le risque de boire son thé ou son café trop chaud
» Nouvelle rubrique, " La rubrique Humoristique de Maryline "

San Fransokyo :: & SAN FRANSOKYO - LA VILLE @ :: http://centre-ville.com-